La huppe à lino perdu

Voilà longtemps que je ne m’étais pas frottée à la linogravure en réduction. Avec cette technique, une seule plaque, gravée en plusieurs étapes, est utilisée pour toutes les couleurs.

La huppe fasciée est l’heureuse élue qui se prêtera à cet exercice :
Je vous montre ça couleur par couleur :Pour la première étape de gravure, je creuse tout ce qu’il y a autour du sujet plus quelques toutes petites zones que je veux totalement blanches à la fin.J’encre la plaque très légèrement afin de teinter les « faux blancs » du plumage.Quelques coupe de gouge dans la plaque plus tard, je suis prête à mettre une première couche de orange. J’ai aussi commencé à travaillé des zones qui ne seront pas encrées tout de suite.Pour avoir plusieurs nuances de orange, je creuse encore quelques zones qui seront au final des zones de plumage plus lumineuses.Il ne me manque plus que le noir (qui sera gris sur les pattes et le bec). Aucun retour n’est possible avec cette technique, toutes des zones qui ont servi à imprimer le orange ont disparu.Et voilà! Elles n’ont plus qu’à sécher suspendues dans l’atelier!À la fin de cette aventure, il y a 12 rescapées!

2 réflexions sur « La huppe à lino perdu »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.