Le hérisson qui sortait du bois

L’article d’aujourd’hui fait suite à un article qui date déjà de plus d’un an, allez comprendre! Je vous avais alors montré un petit fennec gravé dans un morceau de buis, essence idéale pour la gravure sur bois de bout.

Cette semaine je ne sais pas ce qui m’a pris, j’ai gravé le second morceau que voici :
buisboisdeboutJ’ai conservé l’idée de l’an dernier. Le jeu est de garder le contour du bois de modeler le dessin pour qui’il s’y inscrive parfaitement.

Il ne vous fait pas penser à un hérisson ce tronçon? moi, si.

dessinsurboisAprès quelques coups de crayon, la gravure peut commencer!

gravure1et progresser petit à petit. Les copeaux extraits sont très fins.
gravure2

Le premier coup de rouleau révèle la petite bête, c’est magique!1ercoupderouleauherissonencreherissonencrecarre1ereimpressionherissonenavantboisettirage

J’ai utilisé de l’encre Charbonnel Aquawash.herissontenuJ’en ai profité pour ressortir mon fennec et réunir les 2 compères de rondin!2buisencres2buisencremain2tiragesetbuisLe hérisson a lui aussi droit à sa tanière encadrée!cadreherissonescalierJe suis bien contente d’avoir eu l’occasion de graver du si beau bois. La gravure est bien différente de la gravure sur lino mais la finesse du résultat en vaut la peine!

 

 

 

32 réflexions au sujet de « Le hérisson qui sortait du bois »

  1. Tu allies ici tout plein de savoir faire (dessin, sculpture du bois et ancrage) de façon assez magique !! Ces petits animaux cachés dans le bois sont d’une poésie !
    J’avais déjà eu un coup de cœur pour ton fennec…Bravo +++
    Marie, c’est magnifique !

    1. Merci Claudie! Rassembler dans un projet des savoir faire glanés ici et là au fil des ans fait parti des choses qui me satisfont le plus!

  2. C’est super bien réussi!
    Dis-moi, tu utilises les mêmes outils que pour la linogravure?
    J’imagine bien que le bois étant plus dur que le lino ou la gomme, la sculpture ne doit pas être ressentie de la même manière. Qu’est ce qui est plus difficile ou plus facile que sur du lino?
    Et au niveau de l’utilisation, tu utiliserais le bois pourquoi et le lino pour quoi?

    Héhé, je sais que ça fait beaucoup de questions tout ça, mais ça m’intéresse, pour moi qui ne connais que le lino 🙂

    Beau travail en tout cas!

    1. Oui, j’utilise les mêmes gouges, des Pfeil. Elles méritent un petit affûtage avant et après. Ce bois est très dur mais comme je le dis à Marie t, c’est aussi ce qui fait sa qualité. Le choix lino ou bois dépend surtout du rendu souhaité. Pour le bois, il faut quand même distinguer bois de bout , très cher pour de grandes plaques et le bois de fil (et le contreplaqué qui s’en rapproche plus) pas cher même en grand format mais au rendu plus « grossier ». Il faudrait que j’essaye le médium pour t’en dire plus!

  3. Moi aussi je suis sous le charme de ce petit hérisson.
    Quelle finesse et quel talent !
    Je viens juste de me lancer dans la gravure sur gomme et je prend la mesure du travail réalisé sur ce joli morceau de bois.

  4. ils sont super réussis tous les deux ! je suis admiratrice, il te reste à lancer un appel pour qui coupe du buis – les miens ne sont pas encore avec un tronc interessant !
    cdlt

    1. Merci! Oui, tu as raison, je vais lancer un appel à contribution. ..ou planter des bis et attendre quelques décennies!

  5. Waouh! C’est pas trop dur du bois de bout de buis?
    Je sculptais le bois, il y a longtemps, mais pour faire des marionnettes, et on utilisait surtout du tilleul.
    J’adore ton hérisson, il est tellement mignon, tu as vraiment un sacré talent.

    1. Merci Marie! Ton commentaire était encore passé dans les spams, comme sur canalblog, tu es fichée 😉
      Oui, le bois de buis est très dur et la structure du fil est très dense. C’est ce qui fait sa qualité. Avec des gouges larges, je n’arrive pas à le creuser donc je fais tout à la gouge fine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *