Archives par mot-clé : tampon gomme

Atelier d’initiation à la gravure sur gomme

Depuis peu, je propose des ateliers d’initiation à la gravure sur gomme et impression textile.  À travers quelques photos, vous allez passer un après-midi dans mon atelier avec mes studieuses élèves!elevesstudieusesTout d’abord, chacune (allez pas croire que c’est interdit aux hommes, mais ce jour là, on était entre filles) choisit son motif. Certaines en ont prévu un à l’avance, d’autres piochent dans ceux qui sont proposés.gravure2Après quelques explications techniques (et un café), c’est parti pour la gravure. Continuer la lecture de Atelier d’initiation à la gravure sur gomme

Noël étoilé

Aujourd’hui, petit billet à moitié hors sujet me donnant le prétexte de passer par ici vous souhaiter une excellente année 2016! Quelle vous apporte votre dose de bonheur quotidienne et l’envie de découvrir toujours de nouvelles choses!

Je vous présente un petit bricolage que le fiston et moi avons fait pour emballer quelques cadeaux faits-maison   (y a pas que les lutins du Père Noël qui se fatiguent pendant les fêtes). Nous avons pour cela suivi un tutoriel de Sea Leamon (son youtube regorge de super videos sur la reliure… à voir). Continuer la lecture de Noël étoilé

Porte carte sur mesure

Dans l’élan des gravures présentées dans l’article précédent, j’ai dessiné un motif pour décorer des cartes de visite.zoomtampon_cdvComme dans ses bons jours, mon imprimante maîtrise mieux les typographies que moi, je lui ai laissé faire le boulot :planche_anvant_impressionLes planches sont imprimées sur papier à dessin.

J’ai utilisé la même police  que celles des titres de ce blog.encrage_cdvimpression_cdvUn coup de tampon par carte et le tour est joué!planches_cdv_imprimeesdecoupe_cdvtamponetcdvcdvMaintenant que j’ai mes cartes de taille non standard, il me faut un petit quelque chose pour les ranger. C’est parti! Continuer la lecture de Porte carte sur mesure

Tampons de correspondance en origami

Me voici de retour après un été très mouvementé sur le plan personnel. Après avoir déménagé virtuellement en changeant de blog, j’ai déménagé « pour de vrai » en quittant la banlieue parisienne pour la région bordelaise.

Pour cette reprise en douceur, je vous montre deux tampons qui  m’ont été inspirés par mes propres besoins.

Quand j’envoie des gravures, j’essaye de les protéger au mieux. Généralement, je fais aussi un vœu pieux l’attention du facteur en inscrivant sur l’enveloppe « Ne pas plier ».

Je me suis dis que ce serait bien plus joli en tampon!
pliagegrueVous aurez compris le clin d’œil « Ne pas plier » -> pliage -> origami. Oui, le nouvel air me donne des idées originales… Continuer la lecture de Tampons de correspondance en origami

Combien d’éléphants pour un Brachiosaure?

Décidément, en ce moment, je complète les séries entamées!

Après avoir ajouté une pièce à la collection des rondins,  j’ajoute un dinosaure au Stégosaure et au Tricératops un Brachiosaure!stegosaur_tamponLes 2 premiers étaient pour mon neveu. Ils lui ont entre autre servi à imprimer du tissu.tampon_enfantAvec ce tissu, il a voulu se coudre (avec un peu d’aide vu que c’était la première fois qu’il touchait une machine à coudre) un petit sac pour ranger sa tablette.sac_dinosaure

En rangeant mes placards, je suis tombée sur mon stock de montures pour tampon en bois. Il y en a de toutes tailles dont un très gros.

À la maison en ce moment, on entend beaucoup parler de dinosaures. Vous n’êtes pas sans savoir que le Brachiosaure est le plus gros d’entre eux (sa réputation est surfaite quand-même d’où mon titre mais ça intéresse probablement peu de monde!).dessinbrachiosaureBref, vous voyez où je veux en venir : grosse monture = monture pour brachiosaure.

Je voulais utiliser au maximum la surface offerte par la monture. J’ai donc adapté le dessin au support en profitant du très long cou de l’animal.dessinbrachiosaure2Après avoir trouvé la bonne position pour la tête, il n’y a plus qu’à reporter la bestiole sur la gomme.reportbrachiosaure

detailcorpsbrachiosauregrave … grave … gravedetailtetebrachiosauretamponbrachiosauregommeGravé!3dinosauresMonté!

Du coup, j’ai regravé les deux autres dinosaures mais 2 fois plus petits. Continuer la lecture de Combien d’éléphants pour un Brachiosaure?

« Tampons gravés : motifs en voyage » apprendre à graver la gomme avec Fabienne

Celles et ceux qui viennent ici et s’interessent à la gravure sur gomme connaissent certainement déjà Fabienne alias La Fabutineuse. Ses beaux tampons d’inspirations folkloriques et tout l’univers qui les entoure valent le détour! Et bien j’ai une bonne nouvelle, elle vient de sortir un livre dans la même collection que le mien « Linogravure, impressions nature » (Edités chez Eyrolles). G14152_TamponsGraves_C72Il est disponible dans la boutique d’Abracadacraft ainsi que dans toutes les librairies (oui, votre libraire peut aussi commander les livres quand ils ne sont pas disponibles directement en boutique).Tampons-graves_sommaire
Comme vous le voyez, les projets présentés sont très variés. Fabienne s’est aventurée dans des supports d’impression assez inhabituels (en tout cas pour moi!) et c’est très réussi. Bref, pour les débutants, tout est expliqué et pour les initiés, le livre est plein de petites astuces et de nouvelles idées!

Pour accompagner la sortie de son bouquin, Fabienne a proposé à quelques blogueuses (triées sur le volet bien sûr ;-)) de réaliser un des projets de son livre. Comme l’envie d’utiliser la gravure pour la creation de luminaires me taraude depuis quelques temps, j’ai choisi de faire les petits photophores qui figurent en couverture.calque2 Comme dans mon livre, les motifs présentés sont regroupés en fin d’ouvrage. Il n’y a qu’a les décalquer pour les graver. Je ne vous détaille pas toutes les étapes qui sont fort bien expliquées. Fabienne recommande de bonnes gommes japonaises bien épaisses mais n’en ayant pas en stock, j’ai gravé sur de la Factis bleue…gommefactis… que j’ai ensuite montée sur bois.boisgommesetboisgommesmontees

C’est tampons servent à imprimer le papier qui recouvre les photophores que voilà :photophores1photophores2Ces motifs ont tellement plu à mon fiston qu’il s’est vite approprié les tampons pour en mettre plein ses dessins! Continuer la lecture de « Tampons gravés : motifs en voyage » apprendre à graver la gomme avec Fabienne

Le haut tamponné, brodé, cousu, raté

Je couds beaucoup mais je ne montre plus mes vêtements ici, je trouve ça hors sujet sur ce blog. Depuis quelques temps, je me suis mis en tête l’idée de faire quelques vêtements cousus avec des tissus imprimés maison. Je viens de vous montrer un vêtement imprimé avec des pochoirs mais je me suis aussi bien sûr lancée dans les impressions en linogravure.

Voici aujourd’hui le deuxième vêtement : un semi échec. Notez que c’est le deuxième et pas le second car j’ai déjà presque fini le troisième qui, si tout va bien devrait être plus réussi!patronburdaJ’ai choisi un patron de haut sans manches Burda que j’ai un peu trafiqué en bas pour y mettre une bande imprimée. preparationpatronJ’ai utilisé un coton léger couleur menthe et imprimé sur la bande quelques feuilles avec un tampon que j’avais gravé pour décorer la couverture de carnets.preparation_encre_serigraphietampon_gomme_feuilleimpression_textile_feuillesUne fois le tissu imprimé, j’ai voulu lui donner un peu de peps en ajoutant quelques broderies turquoises figurant des tiges. J’avais préalablement appliqué un thermocollant très léger au dos pour que les broderies ne le déforment pas trop. broderie1filFantastique, j’ai le fil pile de la bonne couleur!

Résultat des courses : je suis contente de ma petite bande de tissu imprimé et brodé. Mais je ne comprends vraiment pas pourquoi j’ai choisi ce patron!! Je ne blâme pas Mme Burda, j’aurais du me rendre compte avant que la longueur ne me convenait pas! Ce haut est vraiment trop court. J’ai du être déroutée par le pantalon méga taille haute de la photo de présentation. J’ai bêtement pensé qu’on pouvait rentrer ce haut dans mes pantalons taille normale ou basse (j’avais qu’à mesurer avant, tant pis pour moi!). Le tissu choisi bien que souple ne l’est pas assez pour un beau tombé. J’ai l’impression de m’être coupé un vêtement dans un drap de l’APHP! Je vous laisse juges!facedos

Connaissez-vous Pomelo?

Vous ne connaissez peut-être pas Pomelo mais moi j’en entends parler toute la journée! C’est un tout petit éléphant rose créé par Benjamin Chaud (illustrateur) et Romana Bàdescu (auteur), héros d’une série de livre. Mon rejeton de 2 ans et demi en est fan! (« Pololo » par-ci, « Pololo » par là et « Mooa fait comme Pololo mooa »). La bonne nouvelle c’est que Pomelo est quand même moins plan-plan que POB et consorts. Il vit sous un pissenlit et a peur des théières. Son univers est poétique et onirique. Par exemple vous ne trouverez pas d’épisode du genre « Pomelo va sur le pot » mais des phrases comme « Pomelo se demande si on grandit vraiment tout seul. Et si en grandissant il n’a pas perdu quelquechose » Si avec ça mon enfant ne finit pas agrégé de philo, je ne comprendrai pas.Pour combler de joie mon petit, je lui ai gravé un tampon à l’effigie de son idole.

dessingommecontroleGMon travail est sévèrement contrôlé à chaque étape.

impressionpololoaquarellepololoJe n’ai pas pu m’empêcher de jouer un peu moi aussi!

interpretationGInterprétation destructurée de l’Artiste. Mixed media

J’ai utilisé ma feuille remplie de Pomelos pour faire la couverture d’un petit carnet.

feuillescarnetfilcireFil de coton ciré maison (à la cire d’abeille)

reliurejaponaiseEt voilà une petite reliure japonaise!

carnetfini

dedicaceL’original et la copie!

À bientôt!

La boîte aux mésanges

Le père Noël m’a amené un joli livre de cartonnage. Les formes des boîtes sont un peu plus complexes que dans le livre dont je vous parlais il y a quelques mois. Vous commencez à me connaître, les formes géométriques un peu tordues -hexagones, octogones, icosaèdres et autres polyédres- ça m’inspire!

Je me suis donc lancée dans un modèle avec un couvercle octogonal avec des facettes triangulaires.tamponsmesange
J’ai réfléchi à un motif qui rentrerait dans un triangle du couvercle. En regardant par la fenêtre, j’ai pensé à une petite mésange et la voilà! En rouge et bleu je vous accorde que ce n’est pas très ressemblant, mais c’était juste le temps de graver les tampons!tamponbleu

Voici les vraies couleurs : du gris bleuté, du jaune et du gris de payne.tamponjaune

tamponnoir

« Tsi-iuit!ti-ti-tsu! ti-ti-pu » 

(si vous n’êtes pas d’accord avec ces propos de mésange charbonnière, adressez-vous au « guide des oiseaux de France » Ed.Belin

decoupebaseDécoupe de la base de la boite

collagebaseCollage de la base de la boite

pincesalingeHabillage de la base de la boite

 J’ai d’abord habillé tout le tour de la base de papier jaune puis ajouté un habillage en tissu rayé sur une face sur deux.

Tout l’intérieur de la boite est habillé avec du tissu bleu marine et le fond avec un tissu à fin motif végétal moutarde qui me rappelle des empreintes de petites pattes! (une reconversion inespérée pour mes cartons pleins de chutes de tissu de taille ridicule!).

montagecouvercleLe couvercle « brut »

habillagecouvercleLe couvercle a presque fini de s’habiller.

Là aussi, j’ai alterné les faces en tissu et les faces imprimées avec la fameuse mésange. Encore une petite étape pour le dessous du couvercle (dernière photo) et c’est fini!boitemesanges1

Le modèle prévoyait un pompon sur le couvercle mais je n’en voyait pas l’utilité étant donné que la boite s’ouvre très facilement comme ça et que la « pointe » du couvercle est propre (j’avais peur que les sommets des triangles recouvrent mal le sommet).boitemesangeouverte

couvercleretourne

Cette petite boite est déjà partie vers sa destinataire mystère!

Et au fait … BONNE ANNÉE 2015!

 

Clemenceau freestyle

Vous l’attendiez tous… Certaines d’entre vous m’ont commandé des rééditions spéciales. Il fait son grand retour aujourd’hui :

coucouclemenceauCLEMENCEAU!!!!

Pour ceux qui le voient ici pour la première fois, ne vous inquiétez pas c’est normal, Georges est un guest habituel ici (ici et encore )snowboard

Cette année, il part aux sports d’hiver et a décidé de se mettre un peu à la page pour garder le contact avec les jeunes générations.

impressionteteCaché!

clemenceaubonnetCoucou!

Le plus important dans le look, ce sont les accessoires.lunettesdeski

boiteouverteDes couleurs de layette… l’opération « rajeunissement » va un peu trop loin.

boitegommeclemenceauLa personne qui a le privilège de recevoir ces tampons en cadeau récurrent m’a offert en récompense de ma peine une biographie de Clemenceau de près de 700 pages :-S .. Elle manque un peu d’illustrations, je vais me proposer à l’éditeur ;-)02

Mon premier carnet fait maison

Ça faisait longtemps que j’avais envie de fabriquer moi-même des carnets.. autrement dit de me lancer (c’est un bien grand mot mais passons) dans la reliure. On trouve par-ci par là des articles de blogs qui donnent bien envie!

À première vue ça n’a pas l’air sorcier alors c’est parti!

feuilleplioirJ’ai utilisé des feuilles de papier à dessin d’un bloc de format A3 que j’ai pliées (3 fois, avec le beau plioir en buis offert par mon tonton) puis coupé (2 fois, avec un couteau de cuisine Laguiole/Damart) pour obtenir des feuillets (1 par feuille A3).

feuillecouteauJ’ai ensuite poinçonné ces feuillets…

feuillepoincon… pour pouvoir les coudre ensemble. J’ai pris du bête coton à crocheter rose.

couturefeuilletsJ’ai découpé et collé des pages de garde au début et à la fin.

pagedegardeLe tout est renforcé au dos pas de la tarlatane.

tarlatanePassons maintenant à la confection de la couverture cartonnée. Ayant fait un peu de cartonnage récemment, ça a été comme sur des roulettes!

cartoncouvJ’ai imprimé une feuille A4 avec des tampons dessinés et confectionnés pour l’occasion.

Des petites fleurs
Des petites fleurs
Des grosses feuilles
Des grosses feuilles
tamponfeuille2
Des petites feuilles
Et voilà le résultat!
Et voilà le résultat!

Avant d’habiller la couverture, j’avais relié les 3 morceaux avec du kraft gommé (à l’extérieur), du relon (à l’intérieur) et recouvert les cartons par une sorte de carte bulle qui n’en est pas.

habillagecouvIl ne restait plus qu’à coller cette couverture aux feuillets et à laisser sécher!

pressecarnet

carnetimprimemaincarnetdessinfaitmainPour crâner, j’ai rajouté un signet et une tranchefile. Cette tranchefile est une supercherie (normalement elle n’est pas faitre comme ça) qui n’est là que pour la déco, je n’avais pas le matériel adéquat.

Au final, ce n’est effectivement pas compliqué de faire un carnet qui a l’air bien relié mais je vois bien que pour les subtilités de reliure, j’aurais besoin d’en apprendre un peu plus. Si quelqu’un a un livre à me conseiller sur le sujet, je suis preneuse!

Autre sujet :

Je suis en train de réfléchir à un petit concours pour faire gagner mon bouquin ici. En attendant, je vous livre une petite photo du « making off ».

manchotsDans le livre, ces manchots servent à faire une carte pop up.

À bientôt!