Archives de catégorie : Linogravure

Porte carte sur mesure

Dans l’élan des gravures présentées dans l’article précédent, j’ai dessiné un motif pour décorer des cartes de visite.zoomtampon_cdvComme dans ses bons jours, mon imprimante maîtrise mieux les typographies que moi, je lui ai laissé faire le boulot :planche_anvant_impressionLes planches sont imprimées sur papier à dessin.

J’ai utilisé la même police  que celles des titres de ce blog.encrage_cdvimpression_cdvUn coup de tampon par carte et le tour est joué!planches_cdv_imprimeesdecoupe_cdvtamponetcdvcdvMaintenant que j’ai mes cartes de taille non standard, il me faut un petit quelque chose pour les ranger. C’est parti! Continuer la lecture de Porte carte sur mesure

Déclinaisons d’un motif végétal

Au commencement, il y a le gribouillage. Niveau technique de dessin, ça s’apparente au griffonnage de téléphone. J’ai fait un petit effort pour réagencer le tout et que ça tienne dans un rectangle (environ A5).dessinvegetalJ’ai ensuite reporté le dessin sur la plaque. C’est là qu’on voit qu’avec une petite couche de peinture blanche avant le transfert, on voit quand même mieux! Sur lino gris, on a pas le problème mais après être passé plusieurs fois de l’un à l’autre, je préfère définitivement le brun (certes plus dur mais moins friable.. qu’en pensez-vous?).
reportvegetalJ’ai oublié de vous dire que j’ai choisi d’imprimer ce motif en 2 couleurs. La haut, vous ne voyez que le dessin de la plaque « feuilles ».atelier2_2Il est interdit de se moquer de mon fusain. Il a été sélectionné pour trôner dans l’atelier car c’est la seule de mes plantes qui, pour une raison indéterminée, ne grandit pas.gravurefeuillesPremier encrage de la verdure avec une encre à l’eau.plaqueencreevegetalVous voyez ci-dessous l’encrage de la plaque « fleurs » pour un premier essai d’impression. Continuer la lecture de Déclinaisons d’un motif végétal

Comment j’affûte mes gouges de linogravure

Aujourd’hui, je vais vous parler d’un sujet qui n’intéressera pas tout le monde. Bien sûr, rien n’intéresse tout le monde mais là nous allons discuter technique!gougesenuVous êtes quelques-uns/unes à me contacter pour me poser des questions sur le matériel que j’utilise et son entretien (et c’est toujours avec plaisir que je vous réponds). Une question est revenue plusieurs fois : l’affûtage des gouges.

Pour l’occasion, je me suis fendue de quelques petites vidéos, vous me direz si vous avez des soucis pour les lire.materielaffutageEffectivement, c’est un sujet délicat! Je vais donc vous montrer ici comment je m’y prends. Encore une fois, je suis une autodidacte, j’ai donc glané des informations ici et là jusqu’à obtenir un résultat qui me satisfasse. Si des graveurs de passage ici veulent partager leur technique, faire des remarques sur celles que j’utilise ou donner une recette de cuisine, qu’ils s’expriment dans les commentaires!

Il existe différents types de gouges :

  • des kits de gouges à manche interchangeable, pas chers, parfaits pour commencer. Quand la lame est émoussée, on en prend une neuve, c’est facile.interchangeable
  • des gouges à manche non interchangeable, très appréciables quand on grave beaucoup. C’est de ces gouges que je vais vous parler.

J’ai des gouges Pfeil (non, je ne suis pas sponsorisée, c’est juste une bonne adresse :-)). Neuves, elles rentrent dans le lino comme dans du beurre. Mais à l’usage, c’est comme un couteau, ça s’use! Et comme un couteau, moins ça coupe, plus on se blesse.gougeenufinePour affûter mes gouges, j’utilise des pierres Arkansas. Ce sont des pierres de carrière (qui s’opposent aux pierres artificielles) de couleur variable pour un affûtage à l’huile (qui s’oppose à l’affûtage à l’eau. Eau ou huile, ça dépend de la pierre. Une pierre Arkansas peut être utilisée à l’eau à la condition de n’avoir jamais été utilisée à l’huile).

pierrearkansas

Ces pierres sont d’un grain très fin (8000) et permettent un affûtage doux et efficace. Elles sont de grande qualité et leur longévité dépend de la façon dont on les utilise et avec quoi :

  • il ne faut pas utiliser d’huile végétale ou animale. Étant siccatives, elles finissent par former par oxydation un film sur la pierre qui bouche les pores et rend la pierre inefficace.
  • Il faut utiliser de l’huile minérale légère. Elle vient du pétrole. J’utilise la Oel 55/K qui peut être achetée avec la pierre. J’imagine que d’autres huiles minérales d’usage plus courant doivent convenir mais vu la quantité utilisée à chaque affûtage, le prix au litre importe peu.huileaffutagearkansas

C’est mieux si la pierre est fixée pendant l’opération. Les mouvements ne sont pas violents donc un petit tapis antidérapant ou un double face léger entre la pierre et le plan de travail suffisent.

Les gouges de linogravure sont soit en U : extrémité semi-circulairegougeenu

soit en V : extrémité de la lame triangulaire.gougeenvNotez que cette toute petite gouge en V est la seule que j’ai, je ne grave presque qu’avec des U sauf pour les tout petits détails.

Il existe donc, pour l’affûtage de l’intérieur des gouges des pierres profilées correspondant à ces formes.

pierrearkansasvPierre d’affûtage pour gouge en V

Mais l’affûtage des gouges, c’est d’abord l’affûtage du tranchant extérieur! L’intervention sur l’intérieur de la lame ne sert quasiment qu’à l’ébarber après l’affûtage de l’extérieur (voir plus loin). Continuer la lecture de Comment j’affûte mes gouges de linogravure

Prends la vague et prends le large

Troisième épisode de votre série de l’été préférée « J’imprime et je couds ». Série bien inégale, je vous l’accorde mais ainsi va la vie!

Je me suis attaquée à un patron d’une nouvelle marque indépendante de patrons : La Distinguée de « On dirait des vrais« . Tous les modèles sont disponibles au format PDF.

Mais avant de parler couture, il me faut un motif. L’allure général de la robe m’ évoquant l’été et la plage elle m’a inspiré un motif « vague ».pretagraverAprès de nombreux gribouillages pour bricoler un motif répétable, je me lance dans la gravure de la plaque. Est-ce que je vous ai déjà montré mon porte gouge homemadeDIYrecuptoimême?portegougeC’est chose faîte!gravureencourscouvertureUne plaque aussi biscornue mérite bien un support sur-mesure!plaquemonteeLes premiers essais d’impression sur des chutes ne sont pas très encourageants : encrage, plaque difficile à caler sur le motif précédent, pression à bien appliquer sur toute la surface.essai1Les ajustements pour l’impression m’ont demandé une après-midi entière et j’ai du éliminer beaucoup de ratages, même sur le tissu définitif.

melangeencresPréparation de l’encredecaleMotif mal alignépasassezencrePas assez d’encre

tropdencreTrop d’encreblockprinting

Oui, j’ai vraiment galéré! Quand j’ai enfin eu 2 bandeaux satisfaisants, j’ai pu commencer à coudre la robe. Continuer la lecture de Prends la vague et prends le large

Hybride de Chardon et de figuier…

Deuxième épisode de la saga « j’imprime et je couds »!

Je suis partie de la forme des feuilles de figuier pour arriver à ce dessin à mi-chemin de la plume d’oiseau imaginaire :papiercarboneJ’ai utilisé du papier carbone pour ne reporter que les traits principaux de la feuille : reportfeuilleAprès avoir redessiné les détails de la feuille au feutre, c’est parti pour la gravure :gravurefeuillefeuillegraveJ’ai ensuite découpé un support en contreplaqué sur mesure :feuillemonteeEn ce qui concerne le patron, après ma légère brouille avec Mme Burda, j’ai préféré choisir la sécurité et m’orienter vers un patron Deer and Doe. J’avais le patron de la jupe Chardon en stock depuis longtemps mais je ne l’avais jamais réalisé. Je me suis dit que mes jolis coupons de lin lui iraient bien!impressionfeuilleAprès découpe des pièces du patron, j’ai imprimé les feuilles de figuier en les plaçant de façon aléatoire.impressionbleuePour dynamiser un peu tout ça, des petites touches roses vives (de la couleur d’un de mes coupons) viennent remplir les extrémités des feuilles.impressionrougeposebiaisOh le beau biais maison!coutureourletQuelques heures de couture plus tard, voilà le résultat porté : Continuer la lecture de Hybride de Chardon et de figuier…

Loup y es tuuuuu?

Une lectrice m’a demandé de lui imprimer un T-shirt « militant » pour une association de protection de la nature. Elle voulait qu’y figurent plusieurs animaux dont un loup. Comme je n’avais pas ça en stock dans mes plaques déjà gravées, je m’y suis attelée!

dessinloupJe lui ai d’abord proposé ce dessin qu’elle a aimé et que j’ ai gravé.plaquelinoloupJe n’ai pas d’images des étapes d’impressions ni du T-shirt.

Je suis tombée il y a quelques jours sur ce site (Becca making faces). C’est une véritable mine de tutoriels de reliure. J’ai eu un gros coup de coeur pour ses motifs de reliure japonaise et j’ai repensé aux impressions d’essai sur papier de mon loup.boitecerealesPour rigidifier la couverture, j’ai utilisé une boîte de céréales. Avantages : le carton est assez souple (ce qui est adapté pour la reliure japonaise me semble-t-il) et surtout, le pli de l’arête de la boîte me sert de charnière!decoupecouvertureVoilà la boîte découpée aux bonnes dimensions (évidemment, il y a le même morceau pour le dos du carnet).papiercoupePendant que j’étais dans la récup, j’ai utilisé pour les feuilles intérieures du papier kraft de protection pour les chantiers (du papier top qualité, quoi :-S) découpé aux mêmes dimensions que la couverture.trancheloupPour l’intérieur des couvertures, j’ai recouvert les faces imprimées du carton de céréales par du carton souple bleu pâle.trouscouvJ’ai ensuite troué les couvertures puis les feuilles intérieures avec un emporte-pièce japonais.trousfeuillesÇa ressemble à ça : screwpunchNotez qu’il n’y a que les japonais pour pondre des packagings pareils… qu’est ce que c’est que ce Mannele (dédicace à Anne ;-)) bleu qui tient un verre à cocktail (peut être en référence au punch la boisson???) pendant qu’une paquerette pousse sur la dernière lettre de son nom. Toujours est-il que j’adore l’outil et son emballage!

Trève de digressions, une fois les trous percés, les choses sérieuses commencent. Asseyez-vous éteignez la radio, la télé et lisez ce tuto (je l’ai fait devant la finale de Top Chef et ça a beaucoup nuit ma concentration). Si vous vous sentez en forme, regardez aussi les 66 autres, ils sont de toute beauté!filetcireToujours avec les moyens du bord, J’ai commencé par cirer mon fil à la cire d’abeille (je n’en ai pas mis assez je pense). Et c’est parti pour la couture (pas photographiée car faite de nuit si vous avez suivi). En fait, c’est pas si compliqué! reliurejaponaiselino

Voyez que ça ressemble aux photos du tuto!carnetouvert2Même que grâce à ma charnière Kellog’s, ça s’ouvre malgré le carton.carnetetplaqueLa meute

trancherelieereliurejaponaisecoincarnetloup1Reste plus qu’à décider à quel modèle je m’attaque ensuite!

À bientôt!

Le poisson papillon

Inspirée par une visite d’aquarium, je replonge dans les poissons! Je vous présente aujourd’hui le poisson papillon à collier blanc.

dessinUn dessin sur feuille A3 pour prendre ses marques dans les écailles

calquenoirCalque du dessin pour la plaque « noire »

gravureplaquenoire1Et c’est parti pour la gravure de la première plaque!

Cette partie du boulot est un peu longue, les écailles sont gravées unes à unes. Comme je l’ai déjà expliqué ici, quand je fais une gravure à plusieurs plaques, je commence toujours par la plus foncée qui porte les détails du dessin. Le dessin pour la seconde plaque (celle qui amène la couleur de fond) est réalisé à partir des impressions de la première.

gravureplaquenoire2Ça avance…

plaquenoireC’est fini!

plaquenoiredetailJe tire donc une première épreuve :impressionnoire

Et je pose un calque dessus pour dessiner les contours de la seconde plaque.

2plaquesLes deux plaques gravées

encragelinogravuredegradePour essayer de rendre justice aux reflets chatoyants de ces poissons, j’ai choisi d’encrer la plaque de fond en dégradé. Pour un effet réussi, il faut utiliser un rouleau bien large. Idéalement aussi large que la plaque.plaque2encree

impressionplaquefondPremière impression en dégradé… pas top!

Pour l’impression de la plaque noire, j’ai ajouté un peu de « lino-glanz » de la marque Scmincke qui doit faire briller un peu l’encre. Je n’ai pas du en mettre assez car une fois sec, la différence n’est pas flagrante.. à retester!linoglanz

Et voilà les impressions définitives!Reste plus qu’à les titrer/signer/dater et d’en encadrer une (je vous épargnerai cette étape qui n’a pas passionné les foules la dernière fois :-D).

impressionpoissonpapillonimpressionzoom

La galinette encadrée

Comme promis, j’ai fini par encadrer la galinette.

Je me suis aidée de ce livre :

Je n’ai pas de point de comparaison mais je l’ai trouvé super pour les bases. Comme son titre l’annonce me direz vous.. mais c’est vrai. On y trouve que des choses simples mais vraiment bien détaillées et expliquées.

Je vous demande par avance de m’excuser pour ces photos prises le soir avec une flatteuse lumière artificielle.

contrecolle

Le but étant bien sûr d’avoir un encadrement sur mesure, j’ai longuement calculé les dimensions avant de découper le cache. J’ai utilisé du contrecollé Canson vergé beige/jaune (je ne me souviens plus exactement de son nom officiel) qui rappelle la couleur de la première impression. Comme vous le voyez, je me suis équipée d’un cutter pour biseau (pas moyen de bricoler quelque chose d’équivalent).

kraftgomme

La gravure est fixée au cache avec du papier kraft gommé.

baguettes

Pour la découpe des baguettes, pas besoin d’investir d’entrée de jeu dans une scie à onglet, une boîte à onglet qui coûte 3 francs 6 sous (et une scie!) suffit, c’est plus précis que je ne pensais!

serrejoint

Pour maintenir les baguettes pendant que la colle sèche, il faut des serre-coins. J’aurais aimé en trouver des comme ça :

Mais je n’ai trouvé en magasin de bricolage que celui que vous voyez sur la photo… le moins qu’on puisse dire, c’est que je ne suis pas fan du système à ressort!

J’ai ensuite peint le cadre : 1 couche de glycéro car mes baguettes sont en bois brut (le livre conseille de la peinture au latex… je ne connaissais pas et j’ai fait avec ce que j’avais déjà dans le garage!) puis 3 couches de presque noir acrylique rapellant la couleur de la dernière impression. Le tout est vernis au vernis mat en spray.

J’ai fait découper le verre en magasin de bricolage (où il n’y avait pas de verre antireflet!)

clous

Le dos est fait en carton de 3mm d’épaisseur et fixé avec des clous dans les baguettes. Ils sont eux-aussi recouverts de kraft gommé.

encadre

Et voilà la galinette encadrée! La photo ne rend pas justice au boulot que ça m’a demandé mais le rendu est tout de même bien plus harmonieux qu’avec un cadre de format standard!

À propos du concours dont je vous ai parlé dans le billet précédent…

impressiontextile

Il aura lieu fin novembre et comme ce sera à un mois de Noël, je vous prépare quelques petites surprises 🙂

Les oiseaux en papier de soie

Au tout début de ce blog, j’avais présenté quelques linogravures imprimées avec du papier de soie collé sur le papier pour ajouter de la couleur.

En voici deux nouvelles!

reportdessincarboneCes petites bêtes sont à l’origine des étourneaux améthyste. Je n’avais pas de papier de soie ‘ »améthyste » mais je suis quand même restée dans la même gamme de teintes.gravureplaqueoiseauLes traits et le cadre sont gravés et imprimés, tous les aplats de couleur sont en papier de soie. gravureplaque2Voilà les deux plaques gravées :2plaquesoiseaugrave Sur les premières impressions papier, je découpe les zones qui seront colorées. Les morceaux me servent à reporter les formes sur le papier de soie.decoupeimpressionsoiseauLes papiers de soie sont collés avant l’impression. J’ai utilisé deux types de papier : du papier de soie Canson en rouleau et du papier de soie en grande feuille vendu en supermarché pour faire les emballages cadeau. Rien à voir, le Canson est vraiment plus pratique, il se froisse beaucoup moins.chinecolle1chinecolle2Il suffit ensuite d’encrer la plaque et de bien l’appliquer dans le carré. C’est à dire pas comme ça :chinecollerateEt voilà le résultat encadré :chinecolleenavantchinecolleencadre

À bientôt!

Bébé hibou et ses parents

Aujourd’hui, je vous montre un projet sur lequel je travaille depuis un bout de temps (peut-être un trop long bout de temps pour sa commanditaire 😉 ). J’y ai travaillé une heure par-ci par-là et il a fini par aboutir aujourd’hui!

Cette petite famille m’a été commandée pour décorer la chambre d’un bébé à venir alors je me suis appliquée!

C’est une sorte de famille recomposée de hiboux : aucun des membres de la famille n’est de la même espèce (c’était dans le cahier des charges).

dessin hibouxJ’ai commencé par faire un dessin au crayon du Papa, de la maman et du bébé séparément. Je les ai ensuite scannés et mis à l’échelle pour que leurs tailles relatives soient cohérentes.

carbone petitPetite nouveauté que je me demande pourquoi je ne l’avais pas testé avant tellement ça marche bien : le papier carbone. Mon papi m’en a proposé quelques feuilles qui doivent dater à peu près des années 50 et j’ai tout de suite vu à quoi je pourrai les utiliser!

carbone petitUtilisé sur du lino marron préalablement recouvert d’encre blanche, ça fonctionne très bien! En plus les feuilles sont réutilisables pleins (combien??) de fois.

gravure grand hibouAprès quelques heures de gravure. Je fini par venir a bout de toute la famille, je me hâte de réunir les 3 plaques…. et là… c’est le drame :

les 3 hiboux

Voilà.. la maman est naine. Il faut croire que je me suis trompée à un moment donné dans les réglages de l’imprimante ou dans je ne sais quoi d’autre. Autant j’adore graver, autant graver 2 fois la même plaque avec juste quelques centimètres de différence, c’est pas très motivant!

les 3 hiboux reussisVoilà la famille enfin réunie

les2mamansAllé j’en remets une petite couche pour me faire mal

encragegrandEncrage du Papa

pressepiedLa presse vivante passe à l’action!!

pressemainLa presse vivante s’applique sur chaque centimètre carré de plaque!

impressiongrandCet enfant à de l’avenir, son tirage est très réussi et je l’ai A PEINE aidé (hum)

La future maman m’a aussi demandé d’imprimer chaque membre de la famille avec une couleur différente (bébé chocolat, maman bordeaux, papa bleu gris). C’est pour ça que je les ai gravés sur des plaques différentes!

encrage mamanEt voilà le résultat final qui sera encadré pour aller décorer la future chambre du p’tit hibou!

tirage famille hiboux